» » Klamath - Indications nutritionnelles


Klamath - Indications nutritionnelles

 

 

 

Au plan nutritionnel

 

L’algue « Klamath » est l’aliment le plus complet que notre planète a pu produire jusqu’à ce jour. Avec des valeurs nutritives très élevées. C’est un réservoir de tous les éléments nécessaires à l’existence humaine. Ses principaux éléments nutritifs sont la chlorophylle, les acides aminés, les enzymes, la phycocianine, les oligoéléments, les vitamines, les glucides et les acides gras essentiels. Les protéines représentent 75 % de son poids global. Agissant en synergie et avec des molécules très légères, ses protéines végétales passent rapidement dans le sang. Comparée aux autres plantes, elle possède le plus grand concentré de chlorophylle dans le monde. Il est nécessaire de rappeler ici que le pouvoir nutritif des aliments issus de l’agriculture intensive (engrais chimiques, pesticides…) est devenu trop faible. Par contre, l’écosystème du lac où se développe cette algue presque magique, malgré sa longue histoire, est resté sain jusqu’à non jours. 

En tant que complément alimentaire de 1er choix et ayant une vibration élevée, l’algue « Klamath » constituerait un traitement naturel pour l’anémie. En effet, le molybdène qu’elle contient serait performant dans la fixation du fer. Les autres carences alimentaires dans toutes leurs manifestations (asthénie, perte de mémoire…) et résultant d’une nourriture insuffisante disparaîtraient. Cette « algue providence » est une chance unique offerte aux végétariens et à ceux qui suivent un régime spécial pour équilibrer leur nutrition. Prendre 1 ou 2 g de « Klamath » par jour permettrait au corps de dépasser les séquelles des opérations chirurgicales et de se débarrasser de l’excès de poids. En traitant le stress, la dépression la fibromyalgie et les effets de la ménopause, l’algue diminuerait l’appétit. Elle permettrait à l’individu de contrôler sa nutrition.

En phytothérapie

L’algue du lac Klamath serait utilisée comme un traitement d’appoint contre les maladies du tube digestif et le dysfonctionnement de certains de ses organes. En accélérant l’assimilation des protéines, elle serait bénéfique pour les diabétiques et ceux qui souffrent d’hypoglycémie. Pour son effet sur l’appétit, l’algue serait aussi bien indiquée pour l’obésité et le dysfonctionnement de certaines glandes endocrines comme le pancréas. Elle activerait la circulation sanguine. Cette qualité lui permettrait de traiter l’hypertension et l’hypotension (tension artérielle trop basse), de normaliser le taux de cholestérol dans le sang (problèmes d’hypercholestérolémie) et de reconstruire les défenses immunitaires du corps (les globules blancs). Les phytothérapeutes l’indiqueraient aussi pour soulager les maladies du système nerveux comme le stress, la dépression, l’acouphène, le manque de concentration, les problèmes de la mémoire, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie et la myasthénie. Elle serait également efficace contre les maladies oculaires comme la dégénérescence de la rétine, la cataracte, l’excès de pression à l’intérieur de l’œil et le glaucome. L’AFAserait en plus conseillée pour traiter les maladies du système respiratoire comme l’asthme, le rhume, les rhinites et les angines allergiques. 

Avec des constituants comme les polysaccharides, la chlorophylle et la phycocianine et leur pouvoir chémoprotecteur, « Klamath » serait utilisée dans la protection du corps contre les poisons chimiquesà effets cancérigènes, que sont les métaux lourds, les métaux radioactifs, les pesticides, les herbicides… L’algue en question se chargerait de détecter les métaux dans les tissus et les organes avant de les éliminer alors que l’action d’autres algues vertes comme la chlorelle se limite aux intestins. Il faut aussi savoir que pour les maladies intestinales et les insuffisances rénales et hépatiques, cette algue pourrait constituer un traitement d’appoint. Avec cette algue, un nouvel espoir s’ouvrirait pour les fumeurs, les alcooliques et les toxicomanes. Prendre régulièrement 1 ou g de « Klamath » par jour pourrait aider à réparer les organes et tissus détruits par le tabac, l’alcool et la drogue. Elle pourrait aussi être utilisée dans les cures de désintoxication et de désaccoutumance. Chez certains alcooliques qui ont commencé à prendre « Klamath », des témoignages concernant la baisse de leur envie de boire auraient été rapportés. La phycocianine à dose élevée aiderait à contrôler les agissements des toxicomanes. Certaines macromolécules des enveloppes cellulaires de l’AFA agiraient en synergie avec d’autres constituants pour limiter les effets de certaines maladies virales comme la grippe, la rougeole, les oreillons, l’herpès et le sida. Tous les gens pourraient consommer régulièrement ladite algue pour être en meilleure santé. Son indication serait plus conseillée pour ceux qui n’arrivent pas à supporter leur fatigue chronique, les étudiants pour vaincre le stress des examens et les sportifs pour faire face aux compétitions. Cette algue serait aussi très bénéfique pour les végétariens, les personnes âgées et les femmes après la ménopause.

Droit d’auteur protégé par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.

« Klamath – lieu de développement et récolte |  Klamath – composition, propriétés et bienfaits  |  Klamath - indications  |  Klamath – prix, produits bio et posologie »

texte_newsletter
Recevez tous nos bons plans au long de l'année !
boxe_nouveautes

boxe_promo
L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site